La Compagnie Allegria

Le blog de la Compagnie Allegria est consacré à la mise en ligne des informations relatives à la compagnie et à ses membres, Brigitte Boucher, Violaine Brébion, Marc Bretonnière, Jean-Yves Brignon, Louis-Jean Corti, Hervé Derrien, Nicolas Djermag, Hervé Dubourjal, Céline Duhamel, Robert Georges, Natacha Gerritsen, Romain, Lemire, Anne Massoteau, Guillaume Orsat, Elsa Saladin, Anne Saubost...
La Compagnie Allegria

Blog

Catégories

Derniers billets

Liens

Calendrier

Pages

Compteurs

Fils RSS

"LA CHAMBRE DES MORTS" LONG METRAGE AVEC HERVE DUBOURJAL

Par La Compagnie Allegria :: samedi 20 octobre 2007 - 1:32 :: Actualite d Herve Dubourjal

La Chambre des Morts

long métrage réalisé par Alfred Lot sera au cinéma en novembre, avec Mélanie Laurent, Eric Caravaca, Gilles Lellouch, Jonathan Zaccai...

et Hervé Dubourjal  


En pleine nuit, au milieu d'un champ d'éoliennes, deux informaticiens au chômage renversent un homme surgi de nulle part. A ses côtés, un sac rempli de billets : deux millions d'euros, là, à portée de main et aucun témoin. Que faire ? Appeler la police ou profiter de l'occasion ?
Le lendemain, dans un entrepôt à quelques mètres des lieux de l'accident, la police retrouve le corps de Mélodie, une fillette aveugle. Et si l'argent était destiné à payer sa rançon ? L'assassin a-t-il vu les chauffards ?
Le soir même, une autre enfant est kidnappée. Diabétique cette fois. Ses heures sont comptées. A l'hôtel de police de Dunkerque, le compte à rebours est lancé. Aux côtés du lieutenant Moreno, un collègue très prévenant, Lucie, une jeune brigadier de 26 ans, participe à sa première enquête.
Et curieusement, au sein du groupe crime, on a vite le sentiment que Lucie n'est pas là par hasard...

Secrets de tournage

Quelques libertés avec le roman d'origine

Alfred Lot a pris quelques libertés en adaptant le roman. Le film donne des réponses à des questions que Franck Thilliez a choisi de laisser en suspens dans son livre, explique-t-il. Et pourtant, le film est fidèle à son roman. Dans le livre, le personnage du "tueur" n'est pas décrit, il n'existe qu'au travers d'une voix intérieure. Pour le cinéma, il a fallu l'incarner de la façon la plus juste, cohérente et spectaculaire. En dehors de cette nécessité absolue, il y a des modifications incontournables, et d'autres qui répondaient à ma vision du livre."
Le réalisateur a également fait le choix de développer certains personnages du roman comme la mère, Moreno, Raphaëlle..., et de renforcer les liens qu'ils entretiennent avec Lucie. "Chacun d'entre eux lui porte une attention particulière, personnelle, raconte-t-il. Leur curiosité enrichit le personnage de Lucie et provoque celle du spectateur."

La narration du film

Alfred Lot souhaitait garder la chronologie de l'histoire en utilisant un minimum de flash-backs. Il a ainsi préféré travailler l'enchevêtrement des trois histoires pour créer une accélération dans la narration qui force le spectateur à ne pas s'arrêter sur l'une ou l'autre. "Il y a des situations ou des coïncidences qui, froidement, pourraient paraître totalement incroyables, explique le réalisateur, mais en sautant rapidement d'une piste à l'autre, on empêche le spectateur d'aller trop vite dans ses déductions. Jouer avec le spectateur, c'est la matière même du cinéma, qui est aussi l'art du mensonge et de l'artifice."


site officiel
http://www.lachambredesmorts-lefilm.fr/
Trackbacks
Pour faire un trackback sur ce billet : http://allegria.zeblog.com/trackback.php?e_id=262857
Commentaires
Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © 2006 le blog d'Allegria - Blog créé avec ZeBlog.com